Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ARRIVEE DE NAYA

Publié le par Nath

Je vous présente notre petite NAYA, un pinscher nain qui normalement ne fera pas plus de 2,500 kg à l'âge adulte. A 3 mois elle faisait 1,400 kg, elle profite bien la petite chipie.

L'éducation du pipi commence à faire son effet, elle va bientôt avoir 4 mois. NAYA apprend vite et comprend très bien le NON, ASSIS, PAS BOUGé ET AU PIED. La promenade à la laisse se fait très bien par contre si je veux qu'elle marche au pied là c'est la cata... elle part dans tous les sens, s'entortille autour de nous, y'a du boulot pour un bon résultat.

A part ça elle est mignonne, quand nous sommes allés la voir pour la première fois , nos regards se sont croisés toutes les deux, je l'ai prise, je l'ai sentie elle sentait pas bon voir très mauvais ses parents n'avaient pas choisi le bon parfum ... rire

Je lui ai fait une caresse et un petit bisou et de suite elle m'a fait une léchette. Blottie contre moi, elle avait posé son museau dans cou, trop chtoupinette. Je l'ai laissé avec regret à ses parents car elle était encore trop petite pour vivre sans sa maman. 

3 semaines plus tard, le grand jour.

NAYA avait pris son premier bain pour sentir bon se n'était pas encore le bon parfum mais c'était mieux. On aurait dit qu'elle m'attendait. Elle m'a vu, je l'ai prise dans mes bras et elle m'a fait des bisous. On s'était adoptées.

Arrivée à la maison, Mimi s'est posé des questions, ils se sont observés, sentis et ils ont gardé un périmètre de sécurité ... Aujourd'hui ils sont les meilleurs amis.

J'essaierai de vous mettre des photos de tous les deux mais ils vont tellement vite dans leurs jeux qu'il me faut encore moins de temps pour les eux que pour prendre en photo un Colibri

J'allais oublié, elle fait du scooter avec nous même pas peur, elle se laisse bercer au vent et s'endort entre nous deux, le top

L'ARRIVEE DE NAYA
L'ARRIVEE DE NAYA
L'ARRIVEE DE NAYA
L'ARRIVEE DE NAYA
L'ARRIVEE DE NAYA
L'ARRIVEE DE NAYA
L'ARRIVEE DE NAYA

Commenter cet article